«

»

Mar 22

Activités Montessori : vers la lecture d’un premier livre, seul(e)

 

Lisette a lu récemment son premier livre, seule. Ce fut un moment très émouvant et le début d’une belle et longue aventure qui commence !

Je souhaite coucher sur le papier toutes les activités réalisées à la maison sur le thème « lecture/écriture », dans un ordre plus ou moins chronologique, pour en garder une trace.

Peut-être pour Obé plus tard ? Ou, pourquoi pas, si jamais j’ai à l’avenir une classe de maternelle ? Ou tout simplement pour le plaisir de relire le chemin parcouru…

 

Ages de Lisette et Vivie qui suit les traces de sa grande soeur : 5 ans et demi et 4 ans

Remarques

 

Lisette n’est pas une petite fille qui réaliserait une activité que je lui propose juste pour me faire plaisir. Quand elle n’a pas envie, je le sais tout de suite ! J’essaie donc d’écouter et d’observer mes filles. Quand l’envie pour les lettres ou les mots se fait sentir, je m’engouffre dedans pour proposer des activités dans ce sens. Lorsque l’engouement retombe, je me de côté pour plus tard…

 

Je dois beaucoup varier sinon les filles se lassent. Un jour, elles peuvent adorer telle activité (comme elles disent) et la fois suivante, la trouver totalement inintéressante. C’est ce qui est arrivé cet après-midi, j’ai du abandonner mon idée pour la remplacer par une autre.

 

La durée des activités proposées ci-dessous est relativement courte, environ 15 minutes, mais proposées très régulièrement tant que l’enfant s’y intéresse.

 

Pour parvenir à la lecture de son premier livre, Lisette a certes réalisé régulièrement des activités variées avec moi, mais beaucoup d’autres aussi en classe. Je ne peux pas vous les détailler mais elles participent également à l’apprentissage de la lecture chez Lisette.

 

J’ai visualisé récemment les vidéos de la conférence de Céline Alvarez. J’ai appris énormément au sujet de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en maternelle, en s’inspirant de la pédagogie Montessori. Vous retrouverez donc plusieurs de ses idées dans la suite de mon article.

 

Dans toutes les activités ci-dessous, il faut savoir que jamais le nom des lettres ne sera donné mais toujours le son des lettres. Ainsi « r » sera nommée « rrrrr » et non « rrrre » ou le nom de cette lettre. L’enfant entre plus facilement dans la lecture ainsi, selon la pédagogie Montessori.

 

Étape 1 : jouer à « Je devine »

 

Avant d’apprendre à lire ou à écrire, votre enfant doit d’abord entendre les sons des mots, c’est une étape nécessaire.

Le jeu « je devine » va amener l’enfant à entendre le premier son des mots.  Je vous ai déjà détaillé ce jeu dans un article précédent, vous pouvez le retrouver en cliquant ici.

C’est un jeu que vous pouvez proposer à votre enfant dès deux ans et demi / trois ans. C’est un jeu à recommencer très souvent. Au début, c’est difficile, l’enfant n’entend pas les sons en début de mot. Petit à petit, son oreille s’affine. Lisette et Vivie y jouent encore, souvent lorsque nous sommes à table. Je l’ai fait une fois avec Obé, de manière très courte, sur un tapis qu’il avait été très fier de rouler à la fin.

 

Étape 2 : Chanter des mots

 

Je précise ma pensée : quand je dis « chanter des mots », je pense par exemple « mmmmm     uuuuuu    rrrr » pour chanter le mot « mur ».

Chanter les mots, c’est égrainer les sons un par un. J’invite mes filles à associer le geste à la parole : elles comptent avec leurs doigts en même temps, elles dénombrent les sons des mots. Amener l’enfant à entendre les sons successifs d’un mot l’aidera énormément pour écrire et lire par la suite.

Avec les filles, nous avons commencé par des mots très courts (mur, bol, car) puis un peu plus long. Au début, je chantais les mots avec elles. Peu à peu, je m’éclipse !

Nous y jouons souvent en voiture.

C’est un jeu qu’elles reprennent également toutes seules. Nous les entendons chanter les mots, cela fait rire leur Papa car c’est une drôle de façon de s’exprimer ! Vivie est beaucoup « dedans » en ce moment.

 

 

Étape 3 : Leçon en 3 temps pour apprendre à lire les graphèmes

 

 

Je présente les sons trois par trois en proposant une leçon à 3 temps.

1er temps (répéter) : je prends un graphème (une carte), je trace avec mon doigt et en même temps je prononce le son puis Lisette ou Vivie répètent comme moi. Je fais de même avec les deux autres.

2e temps (montrer) : je demande à l’enfant de tracer « mmmm » (sans montrer lequel c’est), puis ‘kkk » puis « mmmm » « on »…  Tout cela plusieurs fois. L’enfant trace toujours la lettre en prononçant son son, cela l’aide à mieux mémoriser.

3e temps (nommer) : je montre une carte et je demande de prononcer le son qui convient. Je recommence plusieurs fois.

 

Après avoir visionné les vidéos de Celine Alavarez, j’ai préparé un tableau de suivi pour savoir quels sons j’ai présenté à quel enfant, pour le télécharger, cliquez ici.

 

Les sons qui ne sont pas bien acquis seront reproposés dans une leçon à 3 temps. Les sons complexes (combinaison de plusieurs lettres) sont associés en même temps que les autres.

 

Quand un enfant connaît une douzaine de graphèmes, il peut passer aux étapes suivantes.

 

Étape 4 : écrire des mots très simples avec un alphabet mobile

 

L’enfant voit une image (l’image d’un sac par exemple), il prononce le mot, il chante ce mot (ou l’adulte le chante au début, en exagérant la longueur des sons), il va chercher au fur et à mesure les lettres. A la fin, il retourne la carte pour « se corriger ».

L’alphabet mobile permet à l’enfant d’écrire avant de maîtriser le geste d’écriture. L’écriture et la lecture sont intimement liées.

J’utilise les images de la série rose trouvées ici. Vivie commence ce type d’activité (séries 1 et 2 de la série rose). Lisette écrit des mots de la fin de la série rose.

D’autres fois, je propose aux filles d’écrire les mots qu’elles souhaitent. Ou bien je leur propose un thème, les animaux par exemple. Dans ce cas, je les aide si elles se trouvent face à un son qu’elles ne savent pas écrire. Si le mot est phonétiquement correct, mais si l’orthographe n’est pas exacte, en général, je ne corrige pas.

 

 

Étape 5 : Petits secrets à lire et à scotcher

 

Cette activité est très appréciée à la maison.

 

Pour cette activité, vous aurez besoin d’un crayon à papier, d’un stylo rouge, d’un rouleau de scotch et de quelques morceaux de papier. Je pose tout dans un plateau, comme cela j’ai tout sous la main rapidement !

 

 

Comment se déroule l’activité ?

L’adulte écrit un mot sur un papier, il le plie puis demande à l’enfant de lire le « petit secret ».

Une fois le mot lu (par exemple « bol »), l’enfant va chercher l’objet et scotche dessus le papier. Si l’objet n’est pas transportable (comme « mur »), l’enfant se déplace pour scotcher le message.

Accrocher ainsi le mot à l’objet réel auquel il correspond rend la lecture très concrète ! Cela donne du sens à la lecture.

 

C’est ainsi que dans la maison nous trouvons un peu partout des messages de ce type… Ils restent scotchés et les filles aiment les retrouver (et même parfois les relire).

Astuce pour aider l’enfant à lire

Je souligne les lettres muettes finales. J’écris en rouge les sons complexes, comme le on de « savon ». Tout cela, je l’ai appris dans les vidéos de Céline Alvarez. Je la remercie beaucoup pour tout le partage qu’elle nous propose !

 

Comment choisir les mots à écrire sur les petits papiers ?

Le choix des mots est important. En général, j’y réfléchis avant. J’ai une petite liste de mots à proposer pour chacune des filles. Elles n’en sont effectivement pas au même point : Vivie débute tandis que Lisette a un peu d’expérience.

Je cherche des mots présents dans la pièce et qui contiennent des sons qu’elles connaissent, d’abord des mots très courts puis un peu plus long, petit à petit…

Exemple de mots pour Vivie : mur, riz, bol, sac, nappe…

Exemple de mots pour Lisette : camion, savon, livre, porte…

 

Pour aider Vivie dans ses débuts en lecture…

J’écris les mots à côté d’elle, elle me voit tracer les lettres et elle cherche les sons au fur et à mesure. Pour Lisette, c’est plus complexe : j’écris en cachant et elle reçoit le message plié, elle se débrouille pour lire. Je l’aide si besoin bien sûr ! Dans ce cas, j’isole la difficulté entre mes deux index et je lui dis par exemple : ça fait « qqqq ».

 

Étape 6 : Petits carnets de mots

 

Le principe ressemble à l’activité précédente.

Je choisis un son que je souhaite approfondir ou découvrir avec l’une des filles (par exemple « oi »). J’écris un mot contenant le son « oi », c’est un petit secret à lire. Nous continuons avec d’autres mots contenant le même son, par exemple : voiture, armoire, boite, toit…

A nouveau, le choix des mots est important : si l’apprentissage concerne le son « oi », il est nécessaire que les autres sons présents dans les mots soient connus de l’enfant. Une seule difficulté à la fois ! En général, je fais une petite recherche sur Internet pour trouver quelques mots qui conviennent.

A la fin, les mots sont agrafés. Voici les petits carnets de Lisette. Nous les avons fait sur quatre moments différents. Je lui ai proposé quelques sons, je ne sais pas si j’en ferai d’autres cela dépend de ses besoins et de ses envies…

Étape 7 : Lecture du premier livre, seule !

 

J’ai choisi les premiers livres à lire seul, lecture phonétique, Montessori Balthazar. Je les trouve vraiment bien fait pour des enfants qui font leurs tous premiers pas en lecture. Il s’agit de petits albums (et non pas une méthode de lecture). Les lettres sont en cursives, les mots ne contiennent pas de sons complexes (tels que on, ch, au…). Les histoires sont bien pensées. Bref, un coup de cœur ! Je les avais achetés depuis un moment mais je voulais attendre le bon moment. Ne pas les proposer trop tôt à Lisette. Attendre qu’elle ait une certaine aisance pour la mettre en réussite. Voilà pourquoi ils n’apparaissent qu’ici dans mon (très long) article !

Ce fut une très grande joie pour Lisette de parvenir à lire pour la première fois une histoire, seule. Pour nous parents, cela fut également un moment intense en émotion !

 

Étape 8 : Pochette de lecture de Celine Alvarez

 

Vous pouvez imprimer ces pochettes de lecture en cliquant ici, puis sur « pochettes de lecture ».

Les sons sont triés. Pour chaque son, vous avez des images (réelles et non des dessins) et les mots associés en cursif. L’enfant lit un mot et cherche le dessin correspondant.

C’est une manière différente de revoir les sons et comme les filles aiment que je varie leurs activités…

 

Étape 9 : Actions à lire et à mimer

 

Vous pouvez trouver ces documents en cliquant de nouveau ici (ce sont les billets d’ordre). Il y a plusieurs séries de difficultés croissantes, les dernières convenaient même pour certains de mes CE1.

L’enfant pioche un billet, le lit puis réalise l’action. Vivie commence la série 1 avec un mot à lire comme « roule ou souris ». Lisette entame la série 2 avec de courtes instructions à suivre.

Pour changer, de temps en temps, l’une des filles lit et une autre personne mime (Obé, moi…).

 

 

Étape 10 : Lecture d’albums adaptés aux connaissances de l’enfant

 

A la bibliothèque, pendant que les enfants cherchent des livres pour la maison, je cherche des livres bien précis pour Lisette, pour l’accompagner dans son désir de lecture.

Pour l’instant, je privilégie les livres avec de grandes images, des phrases courtes, des groupes de mots qui se répètent et une police d’écriture pas trop originale ni trop petite.

Ce n’est pas si facile que cela à trouver…

En voilà un que nous avons en ce moment.

 

Évidemment, elle rencontre des sons complètement inconnus. Dans ce cas, je l’aide en isolant le son difficile entre deux index et en prononçant le son. Elle n’aime pas trop que j’intervienne et elle s’énerve parfois un peu… La difficulté n’est pas toujours facile à gérer…

 

 

Pour essayer d’être claire dans mes explications, j’ai scindé mon article en plusieurs étapes d’apprentissage.

En réalité, ce n’est pas aussi marqué.

Même après l’étape 5, régulièrement, nous rechantons des mots en augmentant la complexité. Régulièrement, je ressors les graphèmes pour une leçon à 3 temps avec des sons non acquis. En fonction des envies des enfants aussi, nous sortons l’alphabet mobile, des petits secrets ou bien des actions à lire…

 

Voilà voilà ! Je crois bien que cet article est le plus long que je n’ai jamais écrit ! Certainement trop long…  mais j’avais tellement envie de regrouper toutes les étapes pour ne pas oublier…

 

Bonnes lectures à vous et à vos petits loulous !

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis !

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Severine

    Bonjour
    Merci beaucoup pour cet article très clair (Comme d’habitude — je suis vos publications avec grand intérêt depuis un bon moment).
    Je pense commencer avec mes enfants qui viennent d’avoir 4 ans.
    Je me pose tout de même quelques questions:
    – cela ne risque t-il pas de perturber l’enfant car à l’école, l’apprentissage de la lecture ne se fait pas de la même manière
    – à quelle fréquence faire ses activités? Lors de ses conférences, céline alvarez insiste sur le fait qu’une fois l’activité démarrée, il faut la répéter tous les jours, voir plusieurs fois par jour. Mais après leur journée d’école ( cantine, « sieste » à l’école …), mes enfants sont fatigués et je ne sais pas s’ils seront très réceptifs
    Merci d’avance

    1. Boutdechou en éveil

      Bonjour Séverine,

      Je me pose les mêmes questions que vous concernant l’apprentissage à la maison et à l’école…

      J’ai choisi de répondre à leur désir d’apprendre au moment où cela se fait sentir en leur proposant des activités d’inspiration Montessori. La plupart du temps, mes enfants sont réceptifs car il s’agit souvent de manipulations. Dans le cas contraire, je n’insiste pas et je mets de côté.

      Il y a cependant des périodes de l’année différentes : nous avons fait pas mal de lecture, maintenant, les filles sont passées aux quantités et au jardinage, un peu avant c’était jeux de société et activités manuelles… Il y a eu aussi leur période « préhistoire »…

      Ce n’est donc pas aussi structuré qu’à l’école, loin de là ! Les séances ne sont pas aussi fréquentes que ce que conseille Céline Alvarez… Je préfère cela. Je souhaite aussi rester maman avant maitresse…

      Et puis à la maison , nous n’avons pas l’émulation qu’il peut y avoir dans une classe. Lisette n’a plus trop envie de lire d’albums et seule, je ne sais pas toujours comment entretenir la flamme…

      Je ne souhaitais pas surcharger les journées des filles pendant la semaine. Je me suis donc fixée une limite : pas plus de deux séances « scolaire Montessori » d’une vingtaine de minutes par semaine. En général, une le mercredi après-midi et une le weekend.

      D’autre part, je pense que les enfants ont une grande capacité pour s’adapter. Les activités à l’école et à la maison sont complémentaires. Et si cela venait à perturber l’un des mes enfants dans un apprentissage précis, j’arrêterai les activités sur ce thème pour laisser place aux méthode apprises en classe…

      Je ne sais pas si ma réponse peut vous aider ! Bonne journée !

  2. Séverine

    Bonjour

    Merci pour votre réponse! elle me conforte dans l’idée de démarrer cette activité, en fonction de l’envie des enfants, tout en douceur — comme vous le suggérez.
    Je me suis posée plus de question sur ce sujet car la lecture est l’un des grands apprentissages propre à l’école.

    J’ai 3 enfants ( les 2 petits de 4 ans et une fille un peu plus grande). Pour la grande, en grande section de maternelle, j’avais acheté un jeu « les syllamots » : l’apprentissage de la lecture basé sur les syllabes, méthode qui était employée à l’école par sa maitresse. Excellent complément et très ludique.
    Je pensais donc pour les 2 petits (petite section de maternelle) commencer par les sons et lettres rugueuses, et réutiliser ce jeu des syllamots un peu plus tard lorsque le concept de syllabes sera engagé à l’école.
    De manière douce car jardinage et abonnement au zoo vont également nous occuper!

    Autre question pour vous: conseillez vous de commencer directement avec les lettres rugueuses cursives? et donc de ne pas ou peu aborder les lettres capitales, script?

    Encore un grand merci pour vos publications
    Bonne journée

  3. Dany

    Merci beaucoup pour l’effort, vraiment vous m’avez fourni les outils nécessaires pour aider ma fille à commencer à lire ( elle a 5 ans), elle sait plus au moins lire mais ce n’est pas son activité préféré mais grâce aux différentes techniques proposées, j’en suis sur qu’elle va bien aimer et progresser ( j’adore le technique du mot secret)

    1. Boutdechou en éveil

      Merci pour votre message ! Les enfants aiment souvent des activités nouvelles, ils apprécient quand c’est nouveau mais ce n’est pas toujours évident ! Tant mieux si vous avez pu trouver quelques pistes ! Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge